Douleurs au bas-ventre : quand faut-il s’inquiéter ?

Les causes des douleurs au niveau du bas-ventre (le petit bassin) sont nombreuses. Cet article vous aidera à les repérer et vous saurez également s’il faut vous en inquiéter ou pas. Focus.

Cancer du col de l’utérus

Les symptômes du cancer du col de l’utérus sont nombreux, mais ne sont pas faciles à détecter, car on pourrait les confondre avec d’autres maladies plus ou moins graves. Ainsi, dès que vous souffrez des symptômes suivants, allez tout de suite consulter votre gynécologue : douleurs lombaires ou pelviennes, saignements en dehors des menstruations, pertes abondantes et malodorantes, règles trop longues, difficulté aussi bien pour la selle que l’urine, fatigue, perte d’appétit…

Endométriose profonde

Attaquant notamment l’appareil genital féminin, l’endométriose touche la femme qui est en âge d’enfanter. Une muqueuse utérine se développe pour coloniser les organes tout autour, en dehors de l’utérus. Généralement, on la localise au niveau des ovaires, du péritoine, des trompes, mais aussi entre le rectum et le vagin, ou encore entre le vagin, l’utérus et la vessie.

Le plus souvent, les douleurs apparaissent durant les rapports sexuels ou encore les règles menstruelles. Pour savoir s’il s’agit de simples règles douloureuses ou si c’est plus grave, telle qu’une endométriose, il faut mesurer l’intensité des douleurs en question. Si aucun antalgique n’arrive à les calmer ou, pire, si la victime se retrouve dans l’incapacité de faire ses activités comme il faut à cause des douleurs, ce n’est pas normal. Il faut aussi vous inquiéter si, dans vos urines, vous relevez du sang. Il faut consulter un médecin le plus rapidement possible.

Kyste ovarien

Lorsque vous ressentez une douleur sourde durant les rapports sexuels, il s’agit d’une pathologie que l’on appelle SOPK, soit syndrome des ovaires polykystiques. Bien que ces tumeurs ne soient pas cancéreuses, elles peuvent empêcher de procréer. En revanche, si la douleur est violente et subite (même en dehors des relations sexuelles), il peut s’agir d’un kyste volumineux. Dans tous les cas, dès que ces symptômes apparaissent, il faut immédiatement voir le docteur.

Cystite

Parfois, la cystite provoque des douleurs pelviennes. Il s’agit d’une infection urinaire qui peut aussi donner envie d’uriner très fréquemment, sans oublier que cette sensation de brûlure à chaque fois. Au niveau de l’uretère, il est possible que l’on retrouve aussi des calculs rénaux. Si jamais ces symptômes sont encore présents après deux jours, il faut consulter.

Appendicite

L’appendicite se traduit par une douleur dans le bas ventre, sur le côté droit. L’intensité de la douleur varie d’un cas à un autre. En plus de cela, la victime pourrait aussi avoir une petite fièvre (pas plus de 38,5°), vomir, être nauséeuse ou souffrir de constipation… Homme, femme, enceinte ou pas, petit ou grand, tout le monde peut en être victime. Dès que vous ressentez ce genre de douleur, n’hésitez pas à voir avec votre médecin traitant et à passer les analyses nécessaires.

Chez la femme enceinte

Durant les trois premiers mois, si la femme subit des douleurs aussi intenses que celles des contractions, une visite chez le gynécologue s’impose. Surtout s’il y a aussi des saignements. C’est une menace d’accouchement prématuré. Il faudrait également s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une grossesse extra-utérine. Car ces signes pourraient en être les symptômes aussi. Au deuxième trimestre, les douleurs au bas-ventre sont moins alarmantes, car la plupart du temps, il s’agit de douleurs pariétales.

La liste est loin d’être exhaustive, nous avons juste cité les cas les plus fréquents.

02-05-2022 15:00:18 3 Error dans la classe cache::insertOrUpdate : SQLSTATE[25006]: Read only sql transaction: 1792 Cannot execute statement in a READ ONLY transaction. links-insertion.php:89:stocke(cd55ed106ccbc407d687f6e864e68c30,43200,) cache.php:103:insertOrUpdate() cache.php:78:ecrireLog()