Astuces pour une chambre de bébé écologique

Votre bébé passera la plus grande partie de son temps dans sa chambre. Cette pièce doit faire l’objet de toute votre attention pour que votre petit grandisse dans un cadre sain et confortable.

Avec tous les matériaux utilisés pour l’isolation thermique et phonique sans oublier ceux pour les jouets et le sol, il existe divers facteurs qui peuvent provoquer des problèmes de santé chez votre enfant. Actuellement, la chambre d’enfant écologique fait fureur. Mais, elle ne se réalise pas au hasard. Pour vous aider à y arriver, voici quelques astuces.

Isolation naturelle obligatoire

Pour le confort de votre bout de chou, l’isolation joue un rôle important. Elle évite que le sommeil de votre bébé soit troublé par des nuisances sonores. Et au moment de lui changer sa couche ou ses vêtements sur la table à langer murale, il est bien protégé du froid extérieur grâce à une isolation thermique efficace.

Mais, tous les isolants ne se valent pas tous. En effet, vous devez éviter tous les isolants en matériaux synthétiques tels que le polystyrène ou la laine de verre. Ils peuvent être toxiques. L’idéal est de privilégier les matériaux naturels comme le lin, le liège, la ouate de cellulose, le chanvre ou encore la laine de mouton.

Les isolants en laine de mouton et en chanvre sont conseillés par les professionnels, car elles ne provoquent aucune réaction allergique. De plus, elles résistent aux attaques des rongeurs.

La laine de mouton est également un excellent isolant thermique qui isole autant en hiver qu’en été, ce qui est parfait pour une chambre de bébé.

Éviter la moquette au sol

Le sol de la chambre de votre bébé est son terrain de jeu privilégié. Il faut bien choisir le revêtement à poser. La moquette est donc à proscrire, que ce soit dans sa chambre ou dans le reste de la maison.

La moquette a tendance à accumuler de la poussière, ce qui est favorable à la multiplication des acariens. Pour éviter que votre petit n’ait une réaction allergique ou ne devienne asthmatique, ce revêtement de sol est à bannir. De plus, son procédé de fabrication passe par différents traitements chimiques. Ces derniers comprennent des pesticides etde fongicides. La moquette est aussi un dérivé du pétrole.

Pour éviter tout problème de santé à votre bébé, préférez les revêtements de sol tels que les tapis écolo à base de fibres de plastique recyclées et autres matériaux écologiques.

Sélectionnez également les revêtements de sol conçus sans aucun impact environnement important. Choisissez des tapis ou sols teintés avec des colorants naturels, collés avec de la colle bio et fabriqués de manière responsable.

Si vous n’avez pas d’idées, les parquets en bois massif et le linoléum naturel sont des alternatives aux revêtements de sol écologiques. Cependant, leur pose peut requérir l’usage d’une colle constituée de produits chimiques. L’avantage du linoléum naturel est qui se compose d’un mélange de bois, liège, calcaire et pigments naturels, le tout maintenu par toile de jute et une résine naturelle. C’est la solution contre la poussière, mais son intolérance face à l’humidité peut faire apparaître de la moisissure.

Bien choisir le mobilier

Lorsqu’on parle de mobilier de chambre de bébé, le lit est généralement inclus. Et le choix de ce dernier doit être fait avec méticulosité.

Pour que la chambre de votre bout de chou soit entièrement écologique, ne vous hâtez pas vers les lits pas chers en aggloméré ou en contreplaqué. Ces matériaux, bien qu’ils soient en bois, contiennent du formaldéhyde. Choisissez plutôt des lits en bois massif. Pour la peinture, évitez celles mélangées à des produits toxiques. Préférez un lit couvert d’une peinture à l’eau ou au vernis naturel.

Côté matelas, il est également important de prendre quelques précautions et de n’opter que pour du bio. Par exemple, un matelas en latex naturel, coton bio, laine vierge ou en fibre de coco est sans risque pour votre bébé. Pour le drap et la housse du coussin, choisissez du coton biologique.

Par ailleurs, si vous souhaitez minimiser votre budget, vous pouvez chercher un lit d’occasion qui soit en aggloméré. En effet, les éléments nocifs se sont déjà évaporés depuis le temps que le lit a été utilisé. Et cela concerne également les autres meubles. Votre petit ne risque pas ainsi de respirer des vapeurs toxiques.

Opter pour des peintures adaptées aux petits

Il faut bien que vous appliquiez une peinture sur les murs de la chambre de votre enfant. Pourtant, elle peut être à l’origine d’une pollution de l’air ambiant. Cela est valable autant pour les premiers jours après l’application que durant les mois et les années à venir. Une peinture de mauvaise qualité peut diffuser des composés organiques volatils délétères pour la santé d’un bébé.

Que des jouets bio

À partir d’un certain âge, votre bébé mâchouillera et aura constamment dans ses mains un jouet. C’est une nécessité pour son épanouissement. Mais, les jouets en plastique sont à éviter. Les phtalates qu’ils contiennent sont dangereux. Donnez-lui plutôt des jouets en bois avec une peinture et un vernis non toxiques. Côté peluches, privilégiez celles en coton.

Rédigé par
Plus d'articles de Typad
Industrie : tout savoir sur la mise en place d’une démarche qualité
Assurer la qualité de ses produits est indispensable pour une entreprise industrielle...
Lire la suite