Les dispositifs de vision nocturne (DVN), un sujet fort intéressant

Les dispositifs de vision nocturne sont des dispositifs électro-optiques comprenant un tube intensificateur d’images infrarouges. Celui-ci est logé dans un boîtier avec un certain type de système de montage. La majorité des modèles disponibles incluent des illuminateurs IR et des lentilles télescopiques. Vous pouvez en trouver sous forme monoculaire et binoculaires. Afin de choisir le mieux adapté à vos besoins, ce billet va vous éclairer sur les différents dispositifs proposés sur le marché.

Utilisation du DVN d’antan à nos jours

Dans le passé, les dispositifs de vision nocturne étaient le plus souvent utilisés par l’armée et les forces de l’ordre. Ils ont servi pour la première fois pendant la Seconde Guerre mondiale. Désormais, ce type d’appareils est plus largement destiné pour un usage civil. Ils sont utilisés dans les tournages vidéo, la photographie, l’observation de la faune à travers des jumelles de vision nocturne longue portée, la navigation maritime et la sécurité. Une utilisation plus récente est l’instillation de caméras de vision nocturne sur les véhicules à moteur.

Comment fonctionne la vision nocturne ?

Pour faire simple, la plupart des lunettes de vision nocturne sont des dispositifs électro-optiques. Ils amplifient la lumière existante et la diffusent dans le champ visuel de l’utilisateur.

En fait, l’utilisateur ne regarde pas directement à travers les lentilles d’un dispositif de vision nocturne comme il le fait avec, par exemple, les jumelles Kite pour observer la nature. Le peu de lumière disponible pénètre dans les lunettes à travers un objectif et frappe une photocathode. La cathode, quant à elle, dispose d’une charge élevée qui transforme l’énergie en électrons. Ces derniers se propagent alors à travers un champ électrostatique à l’intérieur de l’intensificateur. Les électrons se heurtent ensuite à un écran de phosphore qui les focalise. L’écran les grossit jusqu’à obtenir une image visible à l’œil nu.

L’image projetée est surtout constituée d’une nuance de vert que l’œil humain peut davantage différencier parmi d’autres couleurs du phosphore.

Les différences entre les générations de DVN

La technologie des équipements de vision nocturne a beaucoup évolué au fil des ans. Cela a conduit à la création plusieurs générations de ces derniers.

La technologie de la 1ère génération remonte au début des années 1960. Quoi qu’il en soit, l’équipement Gen 1 peut convenir à de nombreuses applications. Sa portée maximale est d’environ 70 mètres, même dans des conditions de faible luminosité.

La Gen 2 est un énorme pas en avant par rapport aux équipements de 1ère génération. En général, un bon appareil Gen 2 peut discerner une cible de jeu de fléchettes de compétition à 200 mètres. Cependant, il existe différents niveaux de qualité de la 2e génération, alors assurez-vous de vous informer avant achat.

La troisième génération est ce qu’utilisent les forces armées. D’une portée de plus de 300 mètres, la Gen 3 est actuellement la référence en matière de technologie. On peut trouver plusieurs catégories de cette génération, mais toutes sont exceptionnelles.

Rédigé par
Plus d'articles de Typad

Tous les intervenants sur un chantier

Contrairement aux idées reçues, ils sont nombreux à se retrouver sur ces...
Lire la suite