Les différences entre les prothèses auditives analogiques et numériques

Les prothèses auditives analogiques et numériques ont des composants similaires. Elles captent le son à l’aide d’un microphone et utilisent des circuits pour amplifier le son. Les prothèses fonctionnent toutes deux avec des piles et utilisent un récepteur pour émettre le son dans l’oreille. La différence réside toutefois dans le type de technologie utilisée pour amplifier les sons. Voici les détails à considérer pour mieux vous orienter vers l’option qui vous convient le mieux.

Prothèses auditives analogiques

Avant le développement des technologies sonores numériques, les prothèses auditives analogiques étaient la seule gamme disponible. Désormais, les personnes malentendantes peuvent bénéficier de plus d’options. Bien que tous deux soient encore d’actualité, les dispositifs analogiques sont un peu moins courants.

Les prothèses auditives analogiques fonctionnent en amplifiant les ondes sonores en continu. Certaines sont programmables par le biais d’une micro puce qui enregistre plusieurs paramètres de programme pour différents types d’écoute.

Grâce à ces réglages, l’utilisateur peut passer d’un environnement calme, comme une bibliothèque, à des endroits bruyants, tel un restaurant. Un autre permet aussi de passer à un environnement amplifié, comme un stade de foot ou une salle de concert. Cela se fait par un simple appui d’un bouton.

Apparemment, les utilisateurs de prothèses auditives de longue date préfèrent opter pour l’analogique qu’au numérique. De plus, les prothèses auditives de type analogique sont plus sophistiquées et moins chères que les numériques.

Prothèses auditives numériques

Les prothèses auditives numériques possèdent généralement les mêmes caractéristiques que les analogiques. Elles sont néanmoins différentes dans le sens où ils convertissent les ondes sonores en signaux numériques. Autrement dit,  les appareils numériques produisent une duplication exacte de chaque son, au lieu de simplement l’amplifier.

Les puces électroniques sont basées sur l’analyse de la parole et autres signaux. Cela permet un traitement plus complexe des sons lors de leur amplification. La technologie numérique améliore les performances des prothèses auditives dans certains environnements en réduisant le bruit de fond. Elles intègrent généralement des paramètres de programme plus flexibles.

Afin de répondre aux besoins plus spécifiques de certains utilisateurs, ce type d’appareils numériques peut de même être ajusté. Leur plus gros avantage est qu’ils peuvent être programmés avec des algorithmes de réduction du bruit.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, les prothèses auditives analogiques et numériques ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients. De ce fait, votre choix dépendra en grande partie du type et de la gravité de votre perte auditive et de votre budget.

Méfiez-vous cependant des appareils auditifs bon marché proposés par des fabricants de marques inconnues. Ces modèles dits moins chers sont souvent de mauvaise qualité. Il se peut qu’elles soient dépourvues des éléments majeurs pour un bon fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *